Fáfnir : Le Dragon de la Mythologie Nordique

Créatures Nordiques, Mythologie Viking, Sigurd -

Fáfnir : Le Dragon de la Mythologie Nordique

Les grands amateurs du Hobbit vont sans doute être intéressés. En effet, le dragon Fáfnir présent dans la mythologie nordique a bel et bien inspiré le dragon Smaug de Tolkien dans ses livres à succès. Mais justement, connaissez-vous vraiment la légende scandinave racontée à chaque petit viking des siècles durant ?

Qui est le dragon Fafnir ?

Qui est le dragon Fáfnir

Fáfnir est un grand dragon, sinon un grand serpent. Mais là n’est pas son apparence de naissance. En effet, selon les légendes nordiques, Fáfnir était en réalité un nain, et ce bien avant d’être transformé. Celui qui a deux frères -Otr et Regin- est le fils du roi Hreidmar. Son histoire est raconté pour la première fois dans l’Edda Poétique, et plus précisément dans le Reginsmal.

La véritable histoire de Fafnir et sa malédiction

Histoire de Fáfnir

Hreidmar était un roi nain extrêmement riche. Sa maison, fabriquée par son fils Regin qui était maître forgeron, est faite d’or et est ornée de pierres précieuses. Son deuxième fils, Fáfnir, se transformait en dragon pour garder et protéger la demeure. Et son troisième fils, Otr, partait quant à lui pêcher du poisson pour la famille en prenant la forme d’une loutre.

Mais voilà qu’un beau jour, alors qu’ils étaient en voyage, les dieux Odin, Loki et Hoenir tuent Otr alors parti à la pêche. Lorsqu’ils arrivèrent à la maison du roi, Loki ne pu s’empêcher de montrer la jolie fourrure qu’il avait gagné, sans savoir qu’il s’agissait de son fils bien évidemment. Tous les nains comprirent alors quel avait été le sort d’Otr. Hreimdar, Regin et Fáfnir s’emparèrent immédiatement du dieu fourbe pour lui demander une compensation, en échange de la vie qu’il venait de prendre à un innocent. Ce qu’ils réclamaient était clair : l’équivalent du poids d’Otr en or.

Le dieu Loki se souvint avoir vu un immense trésor dans le même lac où il avait trouvé le nain transformé en loutre. Mais ce dernier était gardé par un autre nain, lui aussi transformé, en brochet cette fois. Pour sauver le dieu Loki, celui qui portait le prénom d’Andvari accepta de remettre le trésor entre ses mains mais à une seule condition : garder l’anneau en or du nom d’Andvaranaut. Le considérant comme le plus bel objet du trésor, Loki refusa. Andvari maudit donc l’anneau, qui devra porter malheur a quiconque le portera.

De retour chez le roi, Loki déposa le trésor et remis l’anneau au nain en l’avertissant de la malédiction. Qu’importe. Le roi était tellement attiré par l’or qu’il décida de le garder pour lui. Devenus avides de trésor, Regin et Fafnir tuèrent leur père pour posséder tout son or. Puis Fáfnir décida de ne pas partager cela avec son frère. Alors il se transforma en dragon et chassa Regin du domaine familial, pour garder le trésor devenu sien jour et nuit.

Comment Fáfnir est-il mort ?

Mort Fafnir Sigurd

C’est Sigurd, grand héros de la mythologie nordique, qui vient à tuer Fáfnir. Après avoir fuit son frère, Regin s’est établi comme maître-forgeron pour un roi Danois. Là-bas, le nain était également chargé d’élever le fils de ce dernier, Sigurd. Durant longtemps, il l’engage et le prépare à partir le venger et à tuer son frère. Alors pour cela, Regin fabrique à son fils adoptif une épée d’une force incroyable.

Armé de cette dernière, Sigurd part pour le territoire du dragon et creuse un trou non loin du point d’eau où s’abreuve Fáfnir. Son plan est simple : s’y cacher et poignarder le dragon dans le ventre dès que celui-ci s’approche. Mais alors que Sigurd se prépare, le dieu Odin apparaît et lui conseille de creuser de nombreux trous, afin que le sang du dragon puisse s’écouler sans le noyer. Ce qu’il fit. Lorsque Fáfnir arriva enfin, le héros lui planta l’épée dans le corps comme prévu, et le blessa mortellement.

En pleine agonie, le dragon demanda à Sigurd de lui révéler son identité et de lui dire qui l’avait missionné. Il compris alors que son frère, Regin, était derrière tout ça. Il prévint Sigurd que tout ceux qui posséderaient l’or, et surtout l’anneau, porteraient le malheur et connaîtraient une issue mortel. Mais le héros ne l’écouta pas.

Regin, qui s’approchait doucement alors que Sigurd terminait sa tâche, lui réclama ensuite de lui cuire le cœur de Fáfnir pour le manger. Lors de la cuisson de ce dernier, Sigurd le toucha et se lécha le doigts. En un instant seulement, Sigurd compris le langage des oiseaux et discuta avec les deux corbeaux d’Odin, qui lui révélèrent le plan diabolique de Regin : le tuer. Sigurd trancha alors la tête du nain avec son épée, et dégusta le cœur du dragon tout entier avant de repartir avec le trésor, l’anneau, … et la malédiction.

La morale de la légende de Fáfnir

La légende de Fáfnir porte une réelle morale pour les vikings. Elle met en effet en garde contre l’avarice et ses ravages, mais également sur la manière dangereuse dont ce défaut peut se propager de père en fils. Le fondement de la culture scandinave est telle que l’or devait servir à construire des liens entre les hommes, et à développer des communautés dans lesquelles chacun pouvait s’épanouir.

Fáfnir et son lien avec Le Seigneur des Anneaux

Smaug Seigneur des Anneaux

Pour certains, la légende de Fáfnir peut sembler familière. Et pour cause, elle est l’inspiration même de Tolkien, pour son chef d’œuvre littéraire Le Seigneur des Anneaux. Dans le livre comme dans le film, le dragon Smaug peut être vu comme l’équivalent de Fáfnir. Et Bilbo (ou Turin) -qui voyage avec un groupe de nains- comme l’équivalent de Sigurd.

En effet, l’échange entre Bilbo et Smaug ressemble étrangement à celui de Sigurd et de Fáfnir. De la même manière, le dragon de Tolkien est tué de la même manière que celui de la mythologie nordique : transpercé par une épée en son ventre.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés