Hel : la Déesse des Enfers dans la Mythologie Nordique

Dieu Viking, Histoire Viking, Mythologie Viking, Ragnarök -

Hel : la Déesse des Enfers dans la Mythologie Nordique

Hel, aussi connue sous le nom de Hela, est la déesse des morts de la mythologie nordique. Elle règne sur les enfers et conduit ainsi les âmes des défunts du monde des vivants au monde des morts. Fille de Loki, sœur du loup Fenrir et du serpent Jormungand, qui se cache en réalité derrière la sombre Hel?

Qui est la déesse Hel et quel est son rôle ?

Attributs Déesse Hel

Hel, dit aussi Hela, est la reine des neufs mondes infernaux. L’étymologie de son prénom renvoie aux mots « cacher », « couvrir », « accueillir ». 

La déesse Hel est la fille du dieu fourbe Loki et de la géante Angrboda. De fait, elle est également la sœur du loup géant Fenrir et du serpent Jormungand. Si son père vit a Asgard auprès des autres dieux, Hel, quand à elle, a pour résidence le manoir Eliunir, sous les racines d’Yggdrasil., depuis qu’Odin l’y a envoyée. Là-bas, elle a pour seuil la perfidie, pour lit la maladie, pour couteau la famine et pour assiette la faim.

La déesse des enfers a pour rôle de conduire les esprits des défunts morts naturellement (maladie ou vieillesse) vers leur nouveau monde. Pour cela, elle est secondée par ses deux serviteurs : Ganglati et Ganglot.

Comment Hel est-elle devenue la reine des enfers ?

Hel reine des enfers

Lorsque les dieux ont appris la prophétie qui touchait les enfants de Loki, ils n’avaient qu’une idée en tête : les éloigner. En effet, dans les rêves du dieu Odin, les trois enfants de Loki reviennent pour le Ragnarök -la fin du monde prophétique- et anéantissent l’ensemble des dieux.

Les progénitures de Loki sont synonymes de chaos et de malheur pour les dieux. Peu de temps après leur naissance, ces derniers partirent donc chercher les enfants du dieu fourbe à Jotunheim, la terre des géants où ils grandissaient aux côtés de leur mère. Et ce dans le but de les ramener à Asgard, là où Loki avait été élevé. De cette manière, les dieux pouvaient garder un œil sur les trois progénitures de Loki.

Sur le chemin, après un court échange avec la jeune Hel, Odin se souvint directement de son rêve. « Cette enfant sera souveraine du plus profond des lieux obscurs et souveraine des morts des neufs mondes. Elle sera reine de ces âmes infortunées qui meurent de façons indignes, de maladie ou de grand âge, par accident ou en couches. Les guerriers qui périssent au combat viendront toujours а nous ici, au Valhalla. Mais les morts qui périssent d’autres façons seront son peuple, pour la servir dans les ténèbres », déclara Odin. L’histoire raconte qu’à ce discours, la jeune Hel sourit.

Odin finit par bannir les trois enfants de le Loki, dans le but d’éviter le destin malheureux qui semblait voué aux dieux. Pour que les deux monstres et la déesse fassent le moins de dégâts possible, Odin les envoya chacun dans des endroits différents. Le serpent Jörmungand est jeté dans l’océan de Midgard. Le loup Fenrir est emprisonné à l’intérieur d’une grotte. Et Hel, trop puissante pour être bannie, est envoyée à Niflheim en guise d’offrande. Là-bas, la déesse prend la juridiction du royaume des enfers. 

Quelle est l’apparence de la déesse Hel ?

Apparence déesse Hel

Très peu de textes mentionnent le physique de la déesse des enfers. Mais il est conté que l’apparence d’Hel est effrayante. A moitié vivante, à moitié morte, la déesse a un aspect plutôt cadavérique. Elle aurait un côté noir et pourri, et un autre côté d’une beauté divine. Un côté dépourvu de peau, et un côté lumineux.

A quoi ressemble le monde de Hel ?

Helheim

Hel règne en réalité sur deux mondes : Helheim et, plus profond encore, Niflheim. Ensemble, ces deux mondes situés sous les racines d’Yggdrasil composent les enfers.

Helheim est un endroit froid et brumeux où sont envoyés les morts. Morts qui peuvent également continuer leur route vers Niflheim, donc. Dans l’Edda de Snorri Sturluson, Niflheim est décrit comme un lieu où l’on entend un cri constant. Il serait humide de neige fondu. Les murs seraient battis de vers et d’os humain. Pour y accéder, il  convient de suivre l’une des rivières (Ylgr, Vid, Leiptr, Fjörm, Fimbulthul, Svöl, Gunnthra, Slidr, Hrid, Sylgr) puis de traverser une caverne surveillée par l’effrayant loup Garm.

Pour autant, le monde des morts de la mythologie nordique n’a rien à voir avec l’enfer de la foi chrétienne. Dans la mythologie nordique, l’enfer n’est pas un lieu dédié aux méchants et aux cruels. Mais bien à l’ensemble des morts… ou presque. En effet, seul les défunts qui avaient perdu la vie naturellement ou de maladies y étaient conviés. Les défunts ayant perdu la vie au combat, eux, rejoignaient le Valhalla, royaume du dieu Odin.

Helheim, un monde duquel personne ne revient

Helheim prison

Le monde de Hel est au centre d’une histoire mythologique en particulier : celle de la mort du dieu Baldr, fils d’Odin. Après que ce dernier ait été tué par son propre frère (sous la pression de Loki), les dieux lui organisèrent des funérailles dignes de ce nom. Les Ases étaient tristes et affligés. Sa mère, Frigg, l’était encore plus.

Elle demanda alors aux dieux si l’un d’eux serait assez courageux pour chevaucher jusqu’à Helheim et demander à Hel de laisser Baldr revenir à Asgard. Hermod, fils d’Odin et frère de Baldr se porta volontaire. Le voilà donc parti durant neuf jours et neufs nuits dans les vallées sombres. Une fois arrivé à Helheim, le dieu retrouva Baldr. Il demanda à Hel de relâcher son frère et de le laisser partir. Ce qu’elle accepta, à sa grande surprise. Mais à une condition particulière tout de même : il fallait que l’ensemble des choses de la terre pleurent la mort de Baldr.

Hermod apporta la bonne nouvelle à Asgard. Et absolument tout le monde pleura Baldr. Tout le monde sauf une géante, qui disait se prénommer Thokk. Derrière ce masque se cachait en réalité le fourbe Loki. Mais qu’importe, Baldr devait donc rester à Helheim jusqu’au jour du Ragnarök.

La déesse Hel et les rites funéraires vikings

Rites funéraires vikings

Lorsque les vikings mourraient, ils étaient soit enterrés, soit incinérés à bord même de leur navire.  Lorsqu’ils avaient une mort de paille (comprenez une mort naturelle, et donc pas assez noble pour être accueilli au Valhalla), les vikings partaient pour Nifheim. Hel avait alors la responsabilité de mener leur bateau le long des rivières qui menaient à ses royaumes. Les plus vertueux, par exemple, étaient embarqués vers le paradis des vikings, le Gimlé.

Et pour ceux qui ne possédaient pas de bateau direz-vous ? Eh bien Hel se montrait bienveillante. En effet, la déesse transformait les tombes et sépultures des vikings en navire, pour que tous les esprits puissent atteindre leur destination finale.

La déesse Hel et sa participation au Ragnarök

Hel Ragnarök armée des morts

Le Ragnarök est la bataille prophétique finale censé mener à la fin du monde. Hel ne participe pas au Ragnarök comme le font ses frères. En revanche, elle y envoie une armée de mort dans le but d’aider son père, Loki, à l’origine du conflit. En effet, l’ensemble des morts enfermés jusqu’à ce jour à Helheim franchissent à nouveau le pont Gjallarbru, pour parcourir le chemin dans le sens inverse cette fois. Une fois sortis, ils rejoignent Loki sur la plaine Vigrid.

La légende raconte également que la déesse construit pour l’occasion un bateau avec les ongles des défunts, et ce pour y déplacer son armée.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés