Les Dragons dans la Mythologie Nordique

Créatures Nordiques, Mythologie Viking -

Les Dragons dans la Mythologie Nordique

Sculpté sur la proue des bateaux vikings, le dragon, dit « dreki », est signe de force, de puissance et de bravoure chez le peuple scandinave. De nombreux dragons ont fait l’histoire de la mythologie nordique. Dans cet article, on vous conte l’histoire de Fâfnir, Midgardsormr et Nidhogg.

La signification du dragon chez les vikings

Le dragon est l’emblème des vikings. Il se retrouvait sculpté sur les proues des bateaux. À l’avant du drakkar, donc, la tête du dragon, et à l’arrière sa queue. Et parfois sur les drapeaux, qui étaient agité lors des batailles pour intimider les ennemis.

Les dragons de la mythologie viking

Dans la mythologie nordique, combattre un dragon est un passage obligé pour gagner reconnaissance et gloire.

Ils sont trois grands dragons à avoir fait l’histoire de la mythologie nordique :

  1. Fâfnir
  2. Jörmungandr
  3. Nidhogg

Tous les trois sont des dragons à apparence reptilienne (on dit que Jormungand est aussi un serpent). La représentation du dragon dans la mythologie nordique n’a rien à voir avec celle des pays occidentaux. Mais ils restent, dans les deux cas, des créatures écailleuses, de très grande taille, possédant des griffes et des intentions malhonnêtes.

Fâfnir 

Dragon Fafnir

  • Fâfnir était un nain avant de devenir dragon. Son histoire débute le jour ou, avec son frère Regin, il réclame le trésor de son père, le roi Hreidmar. Et alors que ce dernier refuse de le leur donner, les deux frères entreprennent de le tuer. Une fois leur père mort, Fâfnir menaça son frère de le tuer à nouveau s’il ne lui laissait pas sa part du trésor. Apeuré, Regin s’enfuie. Fâfnir se retrouve alors seul avec un trésor qui s’avère être maudit. Pour le punir de son avarice, Fâfnir est transformé en dragon. Un dragon gardien de trésor.

Entre temps, Regin devient forgeron. Et n’oublia en aucun cas le trésor qui devait lui appartenir à lui aussi. Alors il forgea une épée pour le héro Sigurd, et lui réclama d’aller tuer le dragon. Ce qu’il fit à la perfection.

Fâfnir et son histoire auraient pu avoir inspiré le dragon fantastique Smaug dans le roman « The Hobbit » de J.R.R Tolkien.

Midgardsormr (Jormungand)

Dragon Jormungand

  • Le Midgardsormr, aussi appelé Jörmungandr, est un dragon, fils de Loki et de la géante Angrboda. Il s’agit d’un serpent de mer qui vit dans l’océan qui entoure Midgard (serpent du Midgard). Et c’est le dieu Odin qui l’y a précipité. Craignant une prophétie selon laquelle les trois monstres de Loki causeraient la fin du monde (Ragnarok). Le Midgardsormr est tellement grand qu’il arrive à se mordre la queue. On raconte d’ailleurs que ce sont ses mouvements dans l’océan qui provoquent les raz-de-marée.

Bracelet Jormungand qui se mord la queue

C’est Thor, dans la mythologie nordique, qui décide de combattre le Midgardsormr. Le dieu part alors en mer avec une barque, loué au géant Ymir. Et part à la chasse au dragon. Au bout d’une ligne de pêche, il place une tête de bœuf comme appât. Jörmungandr mort à l’hameçon. Thor tire autant qu’il le peu. Et la tête du dragon jailli de l’eau.

Pour la fin de l’histoire, deux versions sont connues. Dans la première version, la légende raconte que Thor attrape le marteau Mjöllnir et assène un gros coup au monstre qui trouve la mort. Dans la seconde version, lorsque le Midgardsormr jailli de l’eau, le géant dans la barque est apeuré. Alors il coupe la ligne de pêche, et le dragon replonge dans les eaux.

Collier viking thor

Nidhogg 

Dragon Niddhog

  • Le dragon Nidhogg vit au pied d’Yggdrasill, un arbre cosmique symbole de la mort et de la renaissance. Le dragon est malfaisant et malicieux. Il dévore les racines de l’arbre et a l’intention de faire du cosmos un véritable chaos. Et c’est la troisième racine d’Yggdrasill, plus précisemment, que le dragon ronge. Cette qui mène à Nifheim, un monde souterrain.

Nidhogg est immense. Sur sa tête des cornes sont visible, et au bout de ses pattes des grandes griffes pour racler les racines. Il n’a d’ailleurs qu’une paire de patte, à l’avant. Le reste est simplement une très longue queue. Il s’agit d’un dragon de type serpentin.

Nidhogg est un dragon qui persécute les âmes criminelles, qu’il finit par dévorer. Il est aussi le gardien de la source de laquelle part les onze rivières d’Elivagar, toutes empoisonnées.

Les vikings avaient certainement bien compris le pouvoir du dragon. À la seule vue de cette représentation sur un drapeau ou un bateau, les ennemis prenaient la fuite. L’image du dragon reste alors le véritable symbole des vikings et de leur bravoure.

Dans le même thème que les dragons vikings, on retrouve les dragons japonais. Vous pouvez aussi leur rendre honneur grâce à un t-shirt japonais.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés