Vidar : Dieu de la Vengeance dans la Mythologie Nordique

Dieu Viking, Mythologie Viking, Ragnarök -

Vidar : Dieu de la Vengeance dans la Mythologie Nordique

Vidar est loin d’être le dieu le plus connu de la mythologie nordique. Il est le dieu de la vengeance et du silence. Sa présence dans les textes mythologiques est moindre, puisqu’il n’apparaît que brièvement dans les textes. On raconte que le dieu Vidar est indépendant, et avide de liberté.

Son palais est d’ailleurs situé dans une épaisse forêt d’Asgard, et le dieu y vit seul au milieu de verdures et d’arbres. Bien qu’il soit discret, il se révèle pourtant comme l’un des dieux majeurs de l’Histoire mythologique nordique. 

Qui est le dieu Vidar dans la mythologie nordique?

Vidar et sa famille

Le dieu Vidar est le fils d’Odin et de la géante Grid, et il appartient aux Ases. Il fait partie des Dieux les plus puissants, aux côtés de Thor, mais se fait assez discret dans les textes mythologiques. En effet, son rôle le plus important se déroule lors de la bataille prophétique, le Ragnarök. Il est d’ailleurs l’un des seuls à survivre à cette fin du monde et à participer au renouveau du Cosmos.

Les caractéristiques du dieu Vidar

Décrit comme un homme très calme, le dieu Vidar apparaît bien souvent dans les textes et illustrations comme très grand, fort et beau.

Le chapitre 29 du Gylfaginning le décrit comme tel : « Il y en a un autre qui s'appelle Vidar, l'Ase silencieux. Il possède une chaussure épaisse. Il est presque aussi fort que Thor. De lui, les dieux reçoivent une grande assistance dans toutes les épreuves. »

Les symboles du dieu Vidar

Symboles du dieu Vidar

Selon l’Edda de Snorri, Vidar posséderait en effet un cheval, une épée, ainsi qu’une paire de chaussures très puissantes… voire même magiques !

Selon certains, ces chaussures étaient fabriquées de fer et lui avaient été données par sa mère, une géante. Cette dernière connaissait la prophétie du Ragnorök et savait que son fils en aurait besoin le jour venu. Selon d’autres, ces chaussures étaient fabriquées de cuir. Chaque jour, Vidar ajoutait du cuir à ses chaussures pou qu’elles deviennent incroyablement solides. Les cordonniers laissaient même de côté le cuir non utilisé pour que Vidar puisse le récupérer.

Mais d’autres spécialistes estiment que ces chaussures aux grands pouvoirs seraient une pure invention de Snorri. Il aurait en fait sur-interprété les textes expliquant que Vidar fend la gueule du loup Fenrir grâce à sa chaussure.

Le dieu Vidar et son rôle lors du Ragnorök

Vidar pendant le Ragnarök

Très peu aperçu dans les textes jusqu’alors, Vidar l’est pourtant tout à coup lors de la retranscription du Ragnarök.

Lors de cette bataille prophétique, les géants et les monstres menés par Loki combattent les Dieux sur la plaine Vigrid. Le sang coule à flots lors de cet affrontement qui mène à la fin du Cosmos.

Vidar contre le loup Fenrir

Et la majorité des dieux y périssent. Sauf Vidar. Ce dernier prend bel et bien part à la bataille auprès des autres, mais sa rage le sauve. Mené par son envie profonde de vengeance, il s’attaque au loup Fenrir qui vient de prendre la vie d’Odin. Vidar arrache alors la mâchoire de l’animal gigantesque et lui transperce le coeur avec son épée.

L’Edda poétique l’avait d’ores et déjà évoquée à plusieurs reprises. « Le loup engloutira Odin, et telle sera sa mort. Mais aussitôt, Vidar s'avancera et posera un pied sur la mâchoire inférieure du loup. À ce pied, il porte la chaussure dont la matière a été assemblée de toute éternité : ce sont les morceaux de cuir que les hommes rognent à la pointe et au talon de leurs chaussures, et c'est la raison pour laquelle tout homme qui veut venir en aide aux Ases doit jeter ces rognures.

Vidar tue Fenrir

D'une main, il saisira la mâchoire supérieure du loup et lui déchirera la gueule : telle sera la mort du loup », était-il écrit au chapitre 51 du Gylfaginning.

Vidar, à l’origine du nouveau monde après le Ragnarök

Une fois la bataille terminée, Vidar et d’autres dieux et hommes prennent part au renouveau de l’univers. L’Edda spécifie que les deux frères Vidar et Vali habitent désormais à Idavoll, là où se tenait autrefois Asgard.

D’autres dieux les accompagnent : Modi, Magni, Baldr et Höd. Ainsi que le couple d’humains Lif et Lifthrasir. Tous reconstruisent le monde et créaient un nouveau panthéon.

La morale du dieu Vidar : ne jamais sous-estimer le pouvoir du silence

Dans le poème Lokasenna, les Dieux sont rassemblés lors d’un banquet. Loki s’y fait chasser, mais, têtu, il revient et exige qu’on lui serve à boire. Pour le calmer, Odin demande à Vidar de le servir et de lui laisser sa place. Mais le dieu fourbe se lance dans une joute verbale, au moyen d’insultes, avec les dieux. Tous interviennent, tour à tour. Sauf Vidar, qui, dans son coin, reste silencieux. Et s’il l’est dans cette légende, Vidar l’est dans absolument toutes celles où il apparaît. Jamais on ne l’entend parler. Et pourtant…

Le silence n’est en rien synonyme d’ignorance, ni même de vulnérabilité. Bien au contraire. Si dans l’ensemble des textes mythologiques le dieu Vidar est décrit comme silencieux, il apparaît tout de même comme celui qui venge à la fois Odin, et à la fois l’ensemble des Dieux en survivant au Ragnarök et en reconstruisant le monde d’après. Le silence de Vidar se révèle donc finalement comme le bruit le plus assourdissant de la mythologie nordique.

Dans certaines sociétés, le silence apparaît d’ailleurs comme une véritable puissance, au même titre que l’est la force physique. Cela est le cas chez les Indiens, entre autres. Ainsi que chez les Romains.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés