Ymir : Géant de la Mythologie Nordique

Créatures Nordiques, Culture Viking, Mythologie Viking -

Ymir : Géant de la Mythologie Nordique

Chaque culture possède son « commencement ». Sa propre « naissance du monde ». Et la mythologie nordique ne déroge pas à la règle. Dans la mythologie scandinave, le géant de glace nommé Ymir est le premier de tous à avoir existé. Dans certains textes, il peut également être nommé Aurgelmir, Brimir ou encore Blainn. Qu’importe le nom qui lui est donné, Ymir est quoi qu’il arrive la toute première créature vivante que le monde ai accueilli. Alors comment est-il apparu ? Pourquoi a-t-il disparu ?

Qui est le géant Ymir ?

Qui est le géant Ymir

Ymir est un personnage important dans la mythologie nordique. En effet, il est la toute première créature vivante de l’univers. Au début du monde, un seul gouffre existait : le Ginnungagap. Il était entouré par deux univers. Au nord, on trouvait Niflheim, le monde de glace. Et au sud le monde brulant de Muspellheim. L’Edda de Snorri le décrit ainsi : « il n’y avait rien, ni sable ni mer, ni froides vagues; De terre point n’y avait, ni de cel élevé, béant était le vide, et d’herbe nulle part. »

Un beau jour, les mondes de Niflheim et de Muspellheim sont entrés en collision. Les étincelles du second ont fait fondre le premier et c’est là qu’est alors né Ymir. D’une taille démesurée, Ymir est un géant humanoïde possédant une force immense. Et son caractère était tout aussi néfaste.

Ymir, géniteur des géants

Ymir et Audhumla

Au fond du gouffre, le géant Ymir se nourrissait du lait de la vache immense qui l’accompagnait, Audhumla. Et à mesure qu’il s’abreuvait, Ymir transpirait. De la sueur qui provenait de son corps surgirent alors un géant, puis une géante. Puis une quantité d’autres encore. Snorri, lui, assure que le bras gauche d’Ymir engendre un homme et une femme, et que l’un de ses pieds engendre un autre fils. Audhumla, quant à elle, se nourrissait de l’amas de glace qui émergait. A force de lécher le glaçon, Buri apparait. Il engendre par la suite Bor, lui même père du dieu Odin et de ses deux frères, Vili et Vé.

Comment est mort le géant Ymir ?

Mort géant Ymir

La légende raconte qu’Ymir était doté d’un caractère néfaste. Face à sa brutalité et au nombre croissant de géants qu’il enfantait, Odin et ses frères prirent la décision d’assassiner Ymir. Les trois dieux le poussèrent dans le gouffre, ce qui le tua immédiatement. Le déluge causé par son sang tua tous les autres géants, sauf un couple. En effet, Bergelmir et sa compagne réussirent à s’échapper à bord d’un tronc d’arbre évidé. Ils seront par la suite les seuls et uniques ancêtres des géants à venir.

Le corps d’Ymir pour fabriquer les neufs mondes nordiques

Ymir 9 mondes nordiques

Après avoir tué Ymir, Odin et ses frères utilisèrent son corps pour créer l’univers. De ses cheveux, les dieux firent des arbres ; de ses os des montagnes ; de ses dents des rochers ; de son sang des rivières et océans ; de son crâne le ciel ; de sa chaire la terre ; de ses cils les murailles de Midgard. Une fois le monde des humains terminé, Odin, Vili et Vé prirent le reste du corps d’Ymir pour fabriquer les huit autres mondes. Au fur et à mesure de ses nombreuses constructions, les larves grouillaient dans la chair du géant. Et ce sont de ses asticots qu’Odin et ses frères engendrèrent les nains.

Plus tard, Odin et ses deux frères créèrent à partir de deux troncs d’arbres les deux premier êtres humains de Midgard : Ask et Embla.

La mort d’Ymir et son lien avec le monde chrétien

Déluge Ymir Chrétien

Pour certain, la mort d’Ymir possède un lien avec la création du monde chrétien et le mythe du déluge. Un lien assez fallacieux, mais qui mérite d’être conté. En effet, si l’on analyse les textes anciens de chaque culture, nombreux d’entre eux mentionnent un déluge : les textes bibliques, grecs, hindouistes, lituaniens, et même amérindiens. Ces mythes comprennent bien souvent des pluies catastrophiques, ou des inondations qui exterminent Hommes et animaux, à l’exception d’un seul couple, voué à repeupler la Terre.

Dans le cas du mythe d’Ymir, pas de pluie torrentielles, mais un déluge de sang. Dans l’Edda de Snorri Sturluson, il est écrit que le corps d’Ymir a expulsé tellement de sang lors de sa mort que l’ensemble des géants ont été tué en un seul raz-de-marée. A l’exception de Bergelmir, le petit-fils d’Ymir, qui s’est en réalité sauvé à bord d’une arche avec sa femme. Le couple enfanta plus tard la seconde race des géants du givre. En cela, Bergelmir serait serait alors l’équivalent du « Noé » chrétien.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés